Date
Jeudi 10 septembre 2015 - 00:00 à Dimanche 03 janvier 2016 - 00:00
Lieu
MacLyon, La Sucrière, Musée des Confluences - Lyon

Intitulée La vie moderne, la 13e Biennale de Lyon rassemble des artistes issus de 28 pays qui explorent le caractère paradoxal de la culture contemporaine dans différentes régions du monde. Leurs œuvres reflètent les modalités à travers lesquelles les multiples héritages de l’ère moderne influencent aujourd’hui encore nos manières de voir et de penser, et les questions marquantes de nos vies quotidiennes. Avec intelligence et intensité, ces œuvres invitent le public à s’interroger sur notre relation au temps présent pour mieux la réinventer.

Commissaire invité : Ralph Rugoff, directeur de la Hayward Gallery à Londres

"En tant que commissaire, j’ai toujours accordé beaucoup d’importance à l’affirmation de Marcel Duchamp selon laquelle le spectateur est responsable pour moitié de la compréhension d’une oeuvre d’art. Ma sélection pour la Biennale reflète ainsi mon intérêt pour les artistes dont l’approche soutient cette idée"

Ralph Rugoff est directeur de la Hayward Gallery à Londres depuis 2006. Auparavant, il a été directeur du Wattis Institute for Contemporary Art à San Francisco ; il a également travaillé comme commissaire et critique indépendant, en montant des expositions à la Serpentine Gallery de Londres ou encore au Hammer Museum de Los Angeles.

Il a été conseiller auprès de la Biennale de Sydney en 2002, et de la Triennale de Turin en 2005. Plus récemment, il a siégé en 2013 au jury du Turner Prize, et en 2010 au comité de sélection du British Council au titre de la Biennale de Venise.

Les artistes britanniques à la Biennale

Le British Council soutient la venue de nombreux artistes à la Biennale, parmi eux :

Michael Armitage

Né au Kenya, Michael Armitage prend pour point de départ les grands récits de son pays natal. Il mélange la peinture à un large éventail d’images puisées dans les médias, les légendes d’Afrique de l’Est, Internet et sa propre mémoire.

Jeremy Deller

Jeremy Deller provoque des rencontres entre les cultures populaires et traditionnelles par le biais d’une œuvre fondée sur la collaboration, la recherche et l’archive. Pour la Biennale, il collabore avec Marinella Senatore dans le cadre de la plateforme Veduta.

Anthea Hamilton

Les œuvres d’Anthea Hamilton oscillent entre le kitsch et le sublime, entre la sculpture et l’installation, entre le décor et la performance. L’artiste décrit ses œuvres comme des « sculptures performatives » qui se caractérisent par une certaine théâtralité.

Mike Nelson

Les environnements de Mike Nelson se développent en différentes séquences de structures spatiales méticuleusement réalisées, qui s’appuient sur la géographie et le contexte culturel de leur exposition. Le tissage de la réalité et de la fiction sont au fondement de sa création artistique, et ses constructions sont imprégnées de références littéraires et historiques.

David Shrigley

Le style de David Shrigley est surréaliste, profondément ancré dans l’humour, et prend la forme de dessins dépouillés qui explorent les drames de l’existence et les dysfonctionnements de l’être humain.

Anish Kapoor chez le Corbusier

Le couvent de la Tourette, construit pour les Dominicains par Le Corbusier dans les années cinquante, organise chaque année des expositions d'art contemporain. Cette année, Anish Kapoor est l'artiste invité. Cette rencontre suscitera un dialogue fécond et bouleversant entre patrimoine artistique et création contemporaine, les oeuvres d'Anish Kapoor ouvrant, dans ce lieu, à une dimension spirituelle. En savoir plus.

Images

Landscape of Energy - stillness, 2014 © Yuan Goang-Ming

M6, Mike Nelson, 2013 Courtesy of the artist and 303 New-York, Galleria Franco Noreo Turin, Matt''s Gallery, London and neugerriemschneider, Berlin. Eastside Projects, Birmingham. © Stuart Whipps.

Let's go, Anthea Hamilton, 2013, courtesy of the artist © Andy Keate.

Kariakor, 2015, Michael Armitage, Oil on Lubugo bark cloth © White cube - George Darrell

Informations pratiques

Du 10 septembre au 3 janvier

Horaires d’ouverture

En semaine : du mardi au vendredi de 11h à 18h

Nocturnes jusqu’à 21h (sauf au Musée des Confluences) : les vendredis 18 sept., 9 oct., 20 nov. et 11 déc. 2015

Le week-end : samedi et dimanche de 11h à 19h

Lieux d'exposition : La Sucrière, Musée d'art contemporain de Lyon, Musée des Confluences.

Tarifs : plein tarif : 15€, tarif réduit 8€

En savoir plus

Liens utiles