Date
Dimanche 24 septembre 2017 à Dimanche 10 décembre 2017
Lieu
Parc Saint-Léger, Pougues-les-Eaux

Partant du double point de vue de l’Europe et de l’Afrique du Sud, l’artiste explore les liens entre l’écologie des plantes et la construction de l’identité nationale.

L’exposition pose un regard sur l’histoire de l’Afrique du Sud, depuis la première vague de colonisation par les Néerlandais puis par les Britanniques, jusqu’au régime de l’apartheid et à la société contemporaine. L'histoire est reprise ici du point de vue des
plantes en tant qu’agents de transmission. 

Les plantes médicinales et l’herboristerie tiennent une place centrale dans le projet. Uriel Orlow reconstitue, dans une installation sonore, un dictionnaire oral de plantes dans plusieurs langues d’Afrique du Sud, les sortant ainsi du système rationaliste européen pour leur redonner une valeur d’usage originelle et peut-être plus spirituelle.

Cette exposition est soutenue par Fluxus, fond franco-britannique pour l'art contemporain.

Uriel Orlow

Né en 1973, Uriel Orlow travaille à Londres et à Zurich.  Son travail se caractérise par des processus au long cours et s’articule le plus souvent autour de micro-histoires et de réseaux de relations humaines et sociales. Ses projets prennent aussi bien la forme de films, de photographies, de lectures performées ou d'installations multi-media mettant en correspondance différents régimes d'images et de narration.

Informations pratiques

Du 24 septembre au 10 décembre
Parc Saint-Léger - Centre d'art contemporain
Pougues-les-Eaux
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Images
Uriel Orlow, The Memory of Trees, 2016-2017 - Photo : Aurélien Mole ©Parc Saint Léger
Uriel Orlow, Communal herbal knowledge, 2016 - Photo : Aurélien Mole ©Parc Saint Léger

Arts visuels