Etudiant lisant un livre, Etudier au Royaume-Uni
Student UK University ©

Mat Wright

Cette année, quatre étudiants français de différentes disciplines et de différents milieux poursuivent leurs études au Royaume-Uni grâce à la bourse Entente Cordiale. 

Vous pouvez découvrir leurs parcours et leurs projets d'études, ainsi que les boursiers de l'année passée, ci-dessous. 

Eloïse Bertrand - University of Warwick (2015-2016)

Eloïse Bertrand est doctorante en Politique et Etudes Internationales à l’Université de Warwick. Elle étudie le rôle des partis d’opposition dans les régimes hybrides, en s’intéressant particulièrement à l’Ouganda et au Burkina Faso. Elle a obtenu un Master en Politiques Africaines à l’Ecole des Etudies Orientales et Africaines (SOAS, London) et avait précédemment étudié l’anglais et les sciences politiques à l’Université Lyon 2 et l’Université de Californie-Berkeley. Elle a travaillé dans les secteurs de la construction de la paix et du développement et est une chercheuse et analyste sur les affaires africaines à AREA Consulting, une start-up qu’elle a co-fondée à Londres. 

Gabrielle Sallé - London School of Economics (2015-2016)

Après un bachelor à Sciences Po Paris et une première expérience dans le système universitaire anglo-saxon à McGill University, j’ai intégré le double diplôme en Affaires Européennes entre Sciences Po et la London School of Economics. Depuis mon enfance à Rome en Italie, j’ai toujours été passionnée par le processus d’intégration européenne, ses paradoxes et l’étude des politiques publiques menées au niveau européen. 

Le monde de l’innovation numérique m’intéresse aussi tout particulièrement, puisque cette révolution oblige à repenser l’économie dans son ensemble ainsi que la relation entre Etats et citoyens. J’ai pu explorer ces deux centres d’intérêt que sont l’action publique et la révolution numérique grâce à des stages au Secrétariat Général des Affaires Européennes et à Facebook au sein de l’équipe Affaires publiques.   

Cette année d’étude en Affaires Européennes à Londres dans un contexte de remise en question de l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union s’annonce passionnante. Mon objectif est double : je désire approfondir mes connaissances sur l’Union Européenne mais aussi développer mes propres points de vue et mon esprit critique grâce à l’exercice de rédaction du mémoire de fin d’année.  

Margaux Vialleron - City University London (2015-2016)

Plus jeune, je voyageais par le biais de mes lectures puis en grandissant, elles sont devenues mon projet professionnel. Il y a trois ans, j’ai alors déménagé au Canada, où j’ai obtenu ma licence en Lettres et sciences humaines, avec une spécialité en Littérature comparée, à l’Université de Montréal. J’ai également eu la chance de faire un stage dans une maison d’édition et de voyager à travers l’Amérique du Nord, toujours plus enthousiaste à l’idée de découvrir de nouvelles traditions et de les partager avec les futures générations. Maintenant, je suis de retour en Europe et surtout, je suis confortée dans mon envie de travailler au sein de l’édition jeunesse. 

 Je suis impatiente de commencer mon master International Publishing à City University London, en septembre 2015. Un tel programme me permettra d’élargir mes connaissances relatives à l’industrie du livre ainsi que mon réseau professionnel. De plus, je suis stimulée à l’idée de vivre et de travailler dans une ville aussi cosmopolite que Londres. 

Je suis ravie d’intégrer le programme de l’Entente Cordiale et je vais donner le meilleur de moi même afin de faire vivre les échanges culturels entre la Grande-Bretagne et la France.

Sofiane Tabtoub - Boursier Herbert Smith Freehills - King's College (2015-2016)

J'ai étudié depuis trois ans le droit à l'université Paris Sud, déterminé à faire carrière dans le droit des affaires.  J'ai préparé un diplôme de droit franco-britannique dans un programme très sélectif intitulé 'La Grande Ecole du Droit', sans équivalent en France actuellement. Grâce à ce programme, j'ai acquis les notions fondamentales du droit commun et constitutionnel britannique, ce qui m'a permis de postuler à un LLM. J'ai pu étudié en avance au niveau Master grâce à la « Grande Ecole du droit », ce qui m'a appris à gérer une grande charge de travail et des demandes rigoureuses. Auto-entrepreneur depuis l'âge de 18 ans, je gère ma propre affaire ce qui me permet de financer mes études et d'avoir une vision pragmatique du droit, d'être proche des réalités économiques et des besoins juridiques des entreprises.J'ai besoin de lancer des projets. C'est pourquoi l'un de mes buts durant cette année à Londres sera de créer la première association des jeunes juristes franco-britanniques. Cependant, la réussite dans mes études demeure ma priorité. Je suis persuadé que King's college est le meilleur endroit pour atteindre mes objectifs. Cette université se situe au coeur de la finance internationale, la City, l'endroit idéal pour travailler sur un sujet de grande importance en France : la responsabilité sociale de l'entreprise dans le domaine bancaire. 

Soraya Chenaf (2014-2015)

Master Finance, Imperial College Business School

Etudiant à l'université Paris Dauphine, j'ai effectué un an d’apprentissage chez EDF en salle des marchés, ainsi qu'un stage de six mois chez BNP Paribas (Service des produits dérivés sur actions) et un stage d’été chez BNP Paribas (Service des titres à revenus fixes).

Je compte sur ce master à Imperial College pour élargir ma compréhension des marchés financiers et acquérir des compétences pratiques que je pourrai utiliser sur le terrain. Ce master ayant la réputation d’être très quantitatif et en même temps très orienté vers la pratique, je suis convaincue que ce diplôme sera une expérience unique et stimulante qui m’ouvrira des portes pour une carrière dans le secteur financier. Je suis sincèrement reconnaissante du soutien du programme de bourses Entente Cordiale : je ferai de mon mieux pour réaliser mes objectifs de carrière dans le domaine de la banque d’investissement. 

Domitille Hamard (2014-2015)

Master Politiques Urbaines, London School of Economics

Après trois ans à Sciences Po Grenoble et un premier travail de recherche sur les conséquences sociales de la politique de rénovation urbaine française, j'ai décidé de me spécialiser sur les thématiques urbaines sociales à l'échelle européenne. C'est pourquoi j'ai intégré le double diplôme en Affaires Urbaines entre Sciences Po Paris et la LSE (London School of Economics). 

Je suis particulièrement intéressée par les politiques mises en œuvre contre les situations de grande pauvreté et d'exclusion, et plus précisément au regard de la crise du logement qui se renforce dans les métropoles européennes telles que Londres et Paris. Dans cette optique, j'ai été à la fois assistante de recherche et stagiaire dans des organisations se consacrant à ces thématiques à Paris et à Lyon. 

Je suis convaincue qu'une analyse comparative de la situation et des politiques mises en place contre le problème du logement précaire en Europe, et plus précisément entre la France et le Royaume-Uni, est nécessaire afin de dépasser les blocages actuels de l'action publique à ce sujet. Passionnée de photographie, j'aime la combinaison entre recherche académique et projet artistique comme support permettant d'attirer l'attention publique sur le problème du mal-logement. 

Emilie Gautier (2014-2015)

Master / Doctorat en Littérature anglaise, King’s College London

Je suis très heureuse de pouvoir commencer  mon Doctorat en Littérature anglaise avec King's College London en septembre 2014. Mon projet de recherche que j'ai intitulé “Wessex Horrors” se concentrera sur l'idée de traumatisme, de symptôme et d'horreur dans toute l'œuvre romanesque de l'écrivain Thomas  Hardy.

J'ai suivi mes études anglophones à l'Université de Lyon 2. Mon mémoire de Master 2 portait déjà à l'époque sur un roman de Thomas Hardy, The Mayor of Casterbridge, que j'avais analysé avec une approche lacanienne.

J'ai aussi eu la chance de participer à des échanges franco-britanniques par le passé. En 2008, je suis partie dans le Nord de l'Angleterre en tant qu'assistante de langue française grâce au British Council et au CIEP. Après mon année de Master 2, j'ai obtenu un poste comme Lectrice à l'Université de Reading, dans le Berkshire, où j'ai enseigné le français à des étudiants  en Licence études  francophones.

Je suis  très impatiente de commencer ce nouveau projet grâce à l'aide de la Bourse Entente Cordiale. King's College est une formidable institution pour étudier et comprend un excellent centre de recherche en littérature du dix-neuvième siècle. Le département dont je vais dépendre s'intéresse également à la relation Corps et Âmes dans la fiction dans le cadre de leur programme Littérature, Médecine et Science, dans lequel mon projet de recherche pourra tout à fait s'intégrer.

Chloé Orland (2014-2015)

Doctorat Biologie, Université de Cambridge

Le monde naturel me fascinant depuis le plus jeune âge, j’ai décidé d’étudier la biologie à l’Université. Par la suite, ma passion pour l’écologie s’est développée et j’ai donc poursuivi mes études avec un Master en Biologie Marine, que j’ai obtenu à l’Université de Plymouth en Novembre 2013. Depuis, je participe à plusieurs projets de recherches et j’ai effectué quelques stages.

Je m’apprête à débuter en octobre 2014 mon doctorat à l’Université de Cambridge. Je focaliserai ma recherche sur la manière dont la matière organique est utilisée dans les écosystèmes aquatiques. Comment les nutriments et l’énergie sont-ils transférés dans la chaîne alimentaire ? Le but de mon étude est de comprendre comment le couvert terrestre affecte la qualité de l’eau, ce qui constitue un enjeu majeur dans le contexte actuel d’une déforestation grandissante. Cela nous aidera également à comprendre comment obtenir une eau plus pure, ainsi que conserver des populations de poissons saines, qui constituent une partie majeure de nos ressources alimentaires. 

Je suis ravie de pouvoir effectuer ce projet de recherche grâce à la bourse Entente Cordiale, et je compte ainsi contribuer à renforcer les collaborations scientifiques entre le Royaume-Uni et la France.

Margot Sadet (2014-2015)

Bourse Herbert Smith Freehills Entente Cordiale

Master Droit fiscal international, King’s College London

J’étudie actuellement le droit des affaires européen et international au sein du Magistère JAE à Nancy. Ce cursus intensif de trois ans associe la troisième année de licence et les deux années de master à des cours plus techniques et spécialisés et bénéficie d'une ouverture européenne et internationale. Cette formation me donne l’occasion d’étudier à l’étranger et j’ai ainsi fait le choix de partir étudier un an au King’s College of London pour l’année 2014-15.

J’ai toujours aimé le droit international et avoir la chance de l’étudier de la perspective d’un autre système juridique est très enrichissant. De plus, Londres est une ville cosmopolite avec un centre financier dynamique attirant les questions de droit international des affaires où je me vois non seulement vivre mais aussi travailler.

Je me rends compte de l’opportunité qui m'est offerte en étant sélectionnée pour une bourse Entente Cordiale et je m’assurerai d’en profiter au maximum sur le plan personnel et professionnel tout en renforçant les liens franco-britanniques.

Guillaume Vatin (2014-2015)

Bourse Herbert Smith Freehills Entente Cordiale

Master Droit, London School of Economics

Après des études de droit et d’économie à l’Ecole normale supérieure de Cachan, puis des études de droit européen à l’Université Panthéon-Assas, je me suis tourné vers le droit de de la concurrence. Ce que j’aime dans le droit de la concurrence, c’est l’imbrication des raisonnements juridiques et économiques, mais également sa forte tonalité européenne. Ainsi, il était difficile pour moi d’imaginer pratiquer un tel droit sans avoir séjourné ou étudié dans un autre pays européen.

A partir de septembre 2014, j’étudierai donc le droit européen de la concurrence à la London School of Economics où l’étude des rapports entre droit et économie sont particulièrement approfondis.

Au-delà d’un simple intérêt académique, rejoindre la communauté Entente Cordiale est un moyen pour moi de contribuer un peu plus à renforcer et à faire vivre les liens entre la France, le Royaume-Uni, mais surtout l’Europe.

Image : Mat Wright