De Colm Boyd

02 avril 2019 - 17:57

photo d'un chien assis sur une chaise dans un bureau
Soumis au stress de l’entretien, il est facile de perdre le fil de ses pensées. Lors d’un entretien en anglais, il est d’autant  plus important d’écouter attentivement les questions et de donner des réponses concises et pertinentes. ©

Drew Hays, Unsplash.

Bien peu d’entre nous aiment se vanter et exhiber leurs compétences. Mais nous ne sommes pas non plus particulièrement enthousiastes lorsque nous devons faire preuve d'humilité à la demande, en répondant à la question : ‘quel est votre plus grand défaut ?

Les entretiens d'embauche, même les plus simples, représentent un défi, et plus encore lorsqu’ils doivent se dérouler dans une langue étrangère. Cet article propose quelques suggestions qu’il est bon de garder à l’esprit lorsque vous vous préparez à vous soumettre aux contraintes spécifiques à un entretien d’embauche en anglais. 

Etape 1 : Faites des recherches sur la société et sur l’anglais qu’elle pratique

Tout intervieweur vous dira que l’une des choses qui se remarque le plus rapidement chez un candidat, c’est s’il ou elle a fait ou non des recherches sur la société. C’est d’autant plus important lorsque l’entretien se déroule dans une langue étrangère, car vos recherches vous permettront de repérer les mots que vous devrez comprendre, et éventuellement utiliser lors de l'entretien.

Chaque entreprise a son propre dialecte et privilégie certains mots et expressions par rapport à d’autres. Ce que les intervieweurs d'une entreprise appellent un comportements clé s'appellera une attitude professionnelle dans une autre entreprise.

Là où une start-up technologique considère ses clients comme des utilisateurs, une autre société préfèrera les appeler des clients. Une lecture rapide des éléments les plus pertinents du site web de la société - et même de l'offre d'emploi - vous permettra de déterminer quelles sont les expressions anglaises que l’organisation privilégie. Cela pourra également vous aider à étonner vos intervieweurs quand ils verront que vous les comprenez parfaitement lorsqu’ils utilisent un acronyme particulièrement obscur.

Etape 2 : Réfléchissez à la manière dont vous allez développer vos exemples en anglais

Les intervieweurs aiment les histoires. Quand ils vous posent une question du type ‘Vous considérez-vous comme quelqu’un qui a l’esprit d’équipe ?’ ils ne veulent pas une réponse vague du style ‘Je m’entends bien avec tout le monde’. Ils veulent un exemple concret, une occasion où vous avez travaillé en équipe et réalisé quelque chose.

Avant l'entretien, il peut être très utile de réfléchir aux ‘histoires’ que vous aimeriez raconter, en prenant le temps de rechercher le vocabulaire anglais nécessaire. Bien sûr, vous ne pouvez pas prévoir exactement les questions que l’on vous posera, mais vous pouvez au moins chercher quels exemples dans votre parcours professionnel que vous souhaitez aborder.

Choisissez des exemples qui donnent une bonne image de vous et qui correspondent au poste auquel vous postulez. Présentez-vous à l’entretien en ayant à l’esprit 5 à 8 exemples précis. Ensuite, pour chaque question appelant un exemple, choisissez celui qui est le plus approprié et commencez à parler dans un anglais merveilleusement préparé à l’avance.

Etape 3 : Ne vous égarez pas

Soumis au stress de l’entretien, il est facile de perdre le fil de ses pensées. Lors d’un entretien en anglais, il est d’autant  plus important d’écouter attentivement les questions et de donner des réponses concises et pertinentes. De nombreux sites Web de ressources humaines proposent des exemples d’entretiens d’embauche et suggèrent d’utiliser la méthode STAR pour structurer les réponses.

En entraînant en classe des étudiants à des entretiens d’embauche, j'ai remarqué que cette méthode avait tendance à aider considérablement les étudiants, car elle leur permettait d'expliquer des concepts complexes à l'aide d'exemples concrets, beaucoup plus faciles à développer. Cela aide également les étudiants à conclure leurs réponses, et éviter ainsi de laisser les intervieweurs dans l’expectative, ce qui arrivait fréquemment. 

Etape 4 : Entraînez-vous à répondre à des questions classiques 

Aussi intimidant qu’un entretien d’emploi puisse être, ne nous affolons pas : ce n’est pas la mer à boire. La plupart des sujets sont prévisibles, ce qui signifie que vous pouvez préparer des réponses aux questions classiques posées pendant les entretiens en anglais.

Bien sûr, les intervieweurs vous poseront également d’autres questions, mais vous vous en voudriez énormément d’être resté muet face à une question élémentaire. Entraînez-vous à répondre de manière simple à des questions classiques, en utilisant si possible des exemples et idéalement en utilisant la méthode STAR, comme conseillé dans les étapes précédentes.

Cet exercice vidéo du British Council vous donnera probablement des idées. Et ne vous contentez pas de vous entraîner à répondre intérieurement, formulez les réponses à voix haute.

Je constate souvent que les étudiants ne réalisent pas qu’il leur manque un mot essentiel de vocabulaire sur un sujet particulier avant qu’ils aient commencé à parler. Si vous avez un ami qui peut vous écouter, tant mieux. Sinon, vous pouvez simplement vous entraînez à la maison, ou même vous enregistrer sur votre téléphone, puis vous réécouter en vous concentrant sur la structure des phrases et la prononciation.

Etape 5 : Préparez quelques notes

Pour compléter les étapes ci-dessus, il est probablement judicieux de prendre quelques notes sur une feuille de papier. De nombreuses entreprises non seulement permettent aux candidats de consulter leurs notes au cours d’un entretien, mais les encouragent à le faire.

Un intervieweur m’a récemment dit que si un candidat apporte des notes à l’entretien, c’est le signe qu’il est vraiment intéressé par le poste et qu’il a déployé des efforts pour préparer l’entretien. Il est encore plus compréhensible de vous aider au cours de l’entretien en jetant un coup d’œil sur des points importants que vous avez préparés, lorsque l’entretien se déroule dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle.

Cela ne conviendrait pas à des entretiens très informels, mais de manière plus générale, pourquoi pas? Quel est l’intervieweur qui s'opposerait à ce que vous utilisiez quelques notes, pour que vous puissiez faire de votre mieux dans le meilleur anglais possible ?

Étape 6 : Relevez quelques expressions utiles

Une recherche rapide sur Google vous donnera un grand choix d'expressions utiles à utiliser pendant un entretien d'embauche. Vous seul pouvez décider quelles expressions vous conviennent le mieux. Pour stimuler votre imagination, voici ci-dessous cinq mots/expressions qui, à mon avis, impressionneront votre intervieweur.

  1. Talk somebody through something : Ce verbe à particule signifie simplement expliquer quelque chose en détail. Les intervieweurs l'utilisent beaucoup (par exemple, Can you talk us through your sales experience ? (Pouvez-vous nous parler de votre expérience dans la vente ?) mais elle peut également servir à répondre à une question :
    Intervieweur : Tell us about a time when you provided good customer service. (Parlez-nous d’une occasion où vous avez fourni un bon service à un client.
    Candidat : Ok. I’m going to talk you through an experience that I had when I had just started working as a Project Manager … (D’accord, je vais vous parler d’une expérience que j’ai faite lorsque j’ai commencé à travailler comme chef de projet…)
  2. Liaise with : Cette expression signifie agir comme point de contact entre des individus ou des groupes distincts. C’est un excellent verbe à utiliser lorsque vous souhaitez mettre l’accent sur vos compétences en communication.
    When I was working in the billing department I needed to liaise with the Finance team and our many suppliers (Lorsque je travaillais au service de la facturation, je devais faire le lien entre l'équipe du service financier et nos nombreux fournisseurs).
  3. Background : C’est sans aucun doute le mot le plus approprié pour parler de son parcours professionnel ou même de ses études. Il est généralement utilisé dans le cadre de l’expression “have a background in …”. 
    As you can see from my CV, I have a background in Social Work and I’ve been able to transfer a lot of those skills to the Human Resources sector. (Comme vous pouvez le constater sur mon CV, j’ai de l’expérience dans le travail social et j’ai pu transférer la plupart de ces compétences dans le secteur des ressources humaine).
  4. Savvy : Cet adjectif signifie que vous connaissez particulièrement bien un domaine précis et que vous êtes en mesure d'utiliser ces connaissances de manière pratique. Il précède généralement un nom ou un adverbe. 
    When I started working in Accounts, I realised that I needed to be really tech-savvy so I did a short course in spreadsheet development. (Lorsque j'ai commencé à travailler dans la comptabilité, je me suis rendu compte que je devais vraiment m’y connaître en technologie et j'ai donc suivi une formation rapide sur l’utilisation des tableurs).
    I think a big part of working in Marketing is to be financially-savvy so that you can make the most out of your budget. (Je pense qu'une grande partie du travail dans le marketing consiste à bien maîtriser les finances afin de tirer le meilleur parti de son budget).
  5. A good fit: Comme vous pouvez probablement l’imaginer, cette expression signifie simplement que vous êtes capable de satisfaire aux exigences du poste.
    Intervieweur : Why should we hire you? (Pourquoi devrions-nous vous engager?)
    Candidat : Well, I think the combination of my personal qualities and my professional background are quite unique and so they’d make me a really good fit for the role. (Et bien, je pense que la combinaison de mes qualités personnelles et de mes antécédents professionnels est assez unique et que mon profil est donc particulièrement adapté à ce rôle). 

Pour apprendre davantage de mots et d'expressions utiles, vous pouvez également envisager de suivre le cours gratuit en ligne du British Council English for the workplace.

Etape 7 : Maîtrisez votre nervosité

Tout professeur d’anglais ayant un peu d’expérience vous expliquera les effets de la nervosité sur le niveau d’anglais d’un étudiant. De nombreux étudiants passent d'un 8 en classe à un 5 à l’épreuve orale de l'examen.

De toute évidence, cela s’applique également à un entretien d'embauche en anglais. Alors que pouvez-vous faire ? Les préparatifs décrits dans les étapes précédentes devraient déjà vous aider à atténuer votre nervosité et vous permettre d’être impatient de vous rendre à l'entretien et d'impressionner tout le monde avec votre anglais fantastique.

En outre, il existe aussi quelques petites astuces qui vous aideront probablement. La veille de l’entrevue, visionnez quelques vidéos de HeadSpace qui donne de simples suggestions sur la façon de se détendre. Le jour de l'entretien, essayez de parler un peu anglais pour vous échauffer (idéalement avec une autre personne ou sinon à vous-même sous la douche). Et n'oubliez pas les bienfaits que peut procurer un podcast de relaxation ou une musique apaisante sur le chemin de l’entretien.

En conclusion

Faites les recherches nécessaires, préparez l'anglais dont vous aurez besoin, expliquez vos idées de manière calme et structurée. Et si vous le pouvez, essayez de vous rappeler que vous et votre anglais êtes amplement suffisants pour le poste. Bonne chance !

Autres articles intéressants