De Colm Boyd

19 mars 2019 - 18:29

photo d'une étudiant d'anglais et son professeur en train de déchiffrer les sons grâce à une image phonetique
L’Alphabet Phonétique International (API) est une représentation visuelle de différents sons. Ce diagramme peut vous sembler étrange et vous donner l’impression que vous apprenez une nouvelle langue, mais il vous aidera vraiment pour la prononciation.

Sur ce blog vous trouverez six conseils pour améliorer, pratiquer et perfectionner votre prononciation en anglais. Écoutez de la musique en anglais, regardez un film en version originale, enregistrez-vous, etc.

Tous ceux qui apprennent l’anglais savent qu’épeler un mot ne nous aide pas particulièrement à le prononcer correctement. Regardez cette phrase en vous concentrant sur les mots en caractères gras – savez-vous les prononcer ? 

The man didn't feel very comfortable in his grey suit. He didn't enjoy wearing smart clothes, and when he wore them he felt a subtle difference in his personality.

(L’homme ne se sentait pas très à l’aise dans son costume gris. Il n’aimait pas porter des vêtements élégants, et quand il les portait, il percevait un subtil changement de personnalité.)

L'orthographe anglaise n'a pas beaucoup évolué au fil des ans, c’est notre façon de prononcer les mots qui a évolué. Cela fait de la prononciation un véritable défi pour ceux qui apprennent la langue. Une bonne prononciation ne consiste pas  simplement à connaître la sonorité des mots et des lettres. Il faut également tenir compte d'autres caractéristiques tout aussi importantes, telles que l'intonation (comment le ton de la voix change, à quel moment il monte ou descend dans la phrase), l’accentuation (quels sont les mots et les syllabes qui sont accentuées lorsque nous parlons) et les liaisons dans le discours - comment les mots arrivent à sembler différents lorsqu'ils sont liés entre eux naturellement dans le langage. Toutes ces caractéristiques contribuent à une bonne prononciation - mais ne les confondez pas avec l'accent.

Au Royaume-Uni, aux États-Unis ou dans d'autres pays anglophones, il existe de très nombreux types d'accents, mais les personnes possédant des accents différents peuvent toutes avoir une prononciation correcte. Lorsque vous apprenez l'anglais, vous ne devez pas forcément parler comme un britannique ou un américain. Avoir une bonne prononciation c’est pouvoir se faire comprendre et non parler comme si vous étiez né à New York ou à Londres. En fait, de nombreux anglophones aiment entendre parler anglais avec un accent espagnol, italien ou français. Alors, comment pouvez-vous travailler sur votre prononciation afin que les gens puissent vous comprendre facilement dans le monde entier, même si vous conservez l’accent de votre langue maternelle?

Voici six astuces pour vous aider à perfectionner votre prononciation

  1. Ecoutez
    Écouter des personnes parler dans des situations réelles est la façon la plus sûre d'améliorer votre propre prononciation. Il existe de nombreuses façons de le faire - regarder un film dans sa version originale, écouter des podcasts en anglais sur un sujet qui vous intéresse (vous pouvez tester ici l'application de podcasts en anglais du British Council), ou même écouter de la musique. Essayez de remarquer l'intonation que ces personnes utilisent. Vous pouvez ajouter à cela le ‘shadowing’. Le ‘shadowing’ est une technique qui consiste à écouter une phrase courte ou une expression, puis à la répéter, en essayant d'imiter les sons, l'intonation et l’accentuation des mots en prêtant attention aux mouvements de la bouche et de la langue.
  2. Enregistrez-vous 
    Après avoir pratiqué cette technique, enregistrez-vous en répétant une phrase courte que vous venez d’écouter ou en faisant un exercice plus long à partir d'un livre de cours, par exemple, décrire une image. Réécoutez l’enregistrement et notez tous les sons qui vous ont posé des problèmes. Entraînez-vous à dire ces mots ou ces sons lentement, puis enregistrez-vous à nouveau. Constatez-vous une amélioration ?
  3. Familiarisez-vous avec le diagramme phonémique.
    L’Alphabet Phonétique International (API) est une représentation visuelle de différents sons. Ce diagramme peut vous sembler étrange et vous donner l’impression que vous apprenez une nouvelle langue, mais il vous aidera vraiment pour la prononciation. Tous les dictionnaires ont une transcription phonétique des mots qui indique comment les prononcer. C’est très utile pour l'anglais car, comme nous l'avons déjà vu, l'orthographe anglaise ne correspond pas toujours à sa prononciation. Pensez aux lettres "ough" dans les mots 'through', 'tough', 'ought' (à travers, dur, devrait). Il serait impossible de deviner sans aide comment prononcer ces mots. Examinez le diagramme phonémique du British Council ou téléchargez l'appli Sounds Right. En cliquant sur les différents phonèmes, vous pouvez écouter leur son. Cela vous aidera à entendre les différences entre des sons similaires.
  4. Utilisez un dictionnaire
    Outre les dictionnaires imprimés qui vous donnent la transcription phonétique d'un mot, il existe de nombreux dictionnaires en ligne qui vous offre la possibilité de cliquer sur le mot pour écouter sa prononciation. L’un d’entre eux, howjsay est particulièrement utile. Le nom même de ce site vous indique comment prononcer naturellement la question habituelle 'How do you say...?' (Comment dit-on ...?). C'est une excellente ressource pour vérifier le son des mots que vous ne connaissez pas.
  5. Faites des exercices - Différentes langues ont des sons différents et nos bouches doivent s’adapter à ces sons. Certains sons sont très difficiles à reproduire car ils n'existent pas dans notre langue maternelle. Comme lorsque vous apprenez un sport ou un nouveau mouvement de danse, il est important que vous vous entraîniez pour arriver à former ces nouveaux sons  Nous faisons le son / b / en joignant nos lèvres puis en les lâchant. Le son / v / est similaire, mais les dents du haut doivent toucher la lèvre inférieure avant d’ouvrir la bouche. Plus vous vous vous entraînerez, plus ces sons deviendront facile - essayez de dire ‘I'd like a very big beverage please!’ (J'aimerais une très grande boisson, s'il vous plaît !). La section Sounds of English du site Learning English de la BBC offre une bonne sélection de tutoriels vidéo qui expliquent comment créer différents sons et propose des activités pour s’entraîner.
  6. Familiarisez-vous avec les paires minimales - Les paires minimales sont des mots qui ont presque la même prononciation, mais dont un seul son diffère - par exemple, ship et sheep (bateau et mouton). La différence entre le / I / de ship et le / i: / de sheep correspond à la longueur de la voyelle. Cette différence peut être difficile à percevoir pour de nombreuses personnes apprenant la langue mais elle existe dans de nombreux mots. La première étape consiste à pouvoir faire la différence entre les sons lorsque vous les entendez. Vous pouvez écouter quelques paires minimales communes ici - pouvez-vous entendre la différence ? Pouvez-vous prononcer les sons vous-même ?

Enfin, ne vous inquiétez pas si vous faites encore des erreurs de prononciation – l'anglais est une langue réputée pour sa difficulté. En 1922 déjà, un étudiant néerlandais a écrit un très long poème sur les problèmes de prononciation de l'anglais intitulé 'The Chaos' (le chaos) – certes l’anglais peut être chaotique, mais en s’entraînant le chaos peut définitivement s’atténuer !

Autres articles intéressants