De Gail Ellis, British Council

04 avril 2016 - 09:47

Enseignante du British Council avec des élèves de primaire
Les enfants aiment écouter les mêmes histoires encore et encore et cette répétition leur permet d’acquérir certains éléments de langage tout en en consolidant d’autres.

À l’heure actuelle, les langues sont enseignées aux enfants de manière réellement différente de celle dont leurs parents ont gardé le souvenir. Gail Ellis, du British Council, examine les approches adoptées aujourd’hui dans leurs classes par les professeurs.

L’enseignement de l’anglais à l’école maternelle et à l’école primaire devient de plus en plus fréquent, aussi bien dans le secteur privé que public. Ceci est dû en partie à l’insistance des parents. Selon une récente étude (inédite) du British Council, les parents qui inscrivent leur enfant aux cours du British Council considèrent l’anglais comme une compétence essentielle pour leur avenir. Ils estiment que l’acquisition de cette langue améliorera les perspectives de carrière de leur enfant dans un monde bien différent de celui où ils ont eux-mêmes grandi. 

Les méthodes pédagogiques utilisées dans l’enseignement des jeunes enfants mettent généralement l’accent sur la communication orale. Pour aborder la langue et en transmettre le sens, les enseignants utilisent une grande variété de ressources, telles que chansons, comptines, rimes, DVDs, flashcards, effets sonores, objets, actions, gestes, expressions, etc. Ils stimulent ainsi plusieurs sens en même temps et proposent aux enfants de multiples façons d’établir des liens et d’assimiler des concepts. Par exemple, certains enfants préfèrent entendre des informations alors que d’autres préfèrent les visualiser. Les enfants ont la possibilité de réagir de bien des manières (en s’exprimant oralement, physiquement, en dessinant, etc.), ce qui leur permet de tirer partir de leurs points forts. 

Ces méthodes diffèrent souvent des méthodes qui étaient en vigueur lorsque les parents apprenaient une langue étrangère. Elles ne sont pas forcément les mêmes que celles qui servent à apprendre d’autres matières à l’école. Si les parents perçoivent certaines techniques pédagogiques comme ‘pas assez formelles’, ‘pas assez sérieuses’ ou ‘pas assez contraignantes’, il se peut qu’ils aient tendance à mettre en question leur efficacité. Il est très important de dissiper ce genre de malentendus en aidant les parents à comprendre comment les enfants apprennent et en leur expliquant la raison de ces techniques. Cela les aidera à comprendre ce qui se passe pendant les cours et à mettre à profit les activités réalisées en classe pour soutenir à la maison l’apprentissage de leurs enfants. 

Les premières années de la vie d’un enfant sont les plus propices à l’apprentissage d’une langue car c’est à cette période qu’ils appliquent le plus naturellement à une nouvelle langue les mécanismes d’acquisition de la langue parlée à la maison Les enfants apprennent par la pratique et en s’impliquant activement dans le processus d’apprentissage.

Voici quelques activités utilisées par les professeurs et les bénéfices qu’en retirent les enfants :

Chansons, rimes et comptines

Les enfants adorent les chansons, les rimes et les comptines. Leur caractère répétitif et rythmique les rend idéales pour apprendre une langue. Elles permettent aux enfants de se familiariser avec la nouvelle langue et grâce à la répétition, de retenir et de réutiliser des phrases. Elles renforcent la motivation et la confiance de l’enfant. Elles favorisent la concentration, la mémoire et la coordination. De nombreuses chansons, rimes et comptines étant issues du répertoire traditionnel, elles éveillent la sensibilité interculturelle de l’enfant. Enfin, en chantant ensemble, les enfants partagent une activité et développent des compétences sociales. 

Jeux

Les enfants aiment les jeux de société qui les motivent et leur donnent l’occasion de pratiquer une langue étrangère de manière détendue, agréable et réfléchie. Ils améliorent les facultés d’attention et de concentration ainsi que la mémoire. Les enfants acquièrent aussi d’importantes compétences sociales en apprenant à partager, à attendre leur tour, à participer et à coopérer.  

Histoires

Le recours aux livres illustrés et aux techniques de narration offrent des possibilités d’apprentissage contextualisées riches et naturelles. Les enfants aiment écouter les mêmes histoires encore et encore et cette répétition leur permet d’acquérir certains éléments de langage tout en en consolidant d’autres. En racontant des histoires aux enfants on les amène à adopter certaines stratégies d’apprentissage : écouter pour comprendre le sens général, prédire, deviner et faire des hypothèses. Cela favorise en particulier la compréhension orale chez l’enfant. La qualité des illustrations aide les enfants à comprendre l’histoire en associant ce qu’ils entendent à ce qu’ils voient. Quand ils écoutent des histoires en classe, les enfants partagent des émotions telles que le rire, la tristesse, l’excitation ou l’anticipation. Cela encourage l’enfant à se sentir confiant et favorise son développement émotionnel et social.

Activités physiques

On parle souvent de « réponse physique totale » lorsqu’on se réfère à ces activités car les activités physiques permettent enfants d’améliorer leurs capacités à écouter en suivant des instructions et en montrant par des actions et des gestes qu’ils les ont comprises. Un fameux exemple est Simon says. (Jacques a dit). Les activités physiques sont appréciées par les enfants et elles les aident à enrichir leur vocabulaire et à exercer leur mémoire. 

Le rôle de l’enseignant

L’enseignant doit expliquer aux enfants les raisons et les objectifs des activités liées à l’apprentissage de la langue afin qu’ils comprennent ce qu’ils sont entrain d’apprendre, pourquoi ils l’apprennent et pourquoi ils l’apprennent de telle ou telle manière. Le rôle de l’enseignant est en grande partie celui d’un animateur ayant pour mission de créer un climat positif dans la classe. Les enseignants doivent également maintenir le contact avec les parents pour leur faire comprendre le bien fondé de ces activités et pour qu’ils prolongent l’apprentissage de leurs enfant à la maison. 

Article traduit de l'anglais.

Biographie de l'auteur

photo of Gail Ellis

Gail Ellis, British Council

Gail Ellis est Conseillère Pédagogique au British Council. Elle est responsable de la qualité de l’enseignement des enfants et des adolescents dans l’Union européenne et exerce son activité depuis Paris. Elle a publié de nombreux livres sur l'apprentissage de l'anglais et tout dernièrement : "Teaching children how to learn", co-auteur avec Nayr Ibrahim, Delta Publishing.

 

D'autres articles liés